Intervention Paupières

Blepharoplastie Lyon

1. PRINCIPE DE L’INTERVENTION


Les trois composantes de la paupière que sont la peau, la graisse péri orbitaire et le muscle orbitaire sont plus ou moins altérés selon les cas. La peau excédentaire et les poches de graisse sont retirées, le muscle est retendu, au prix de cicatrices pratiquement invisibles. Cette intervention peut être associée à d’autres opérations esthétiques pour donner encore plus de fraîcheur au regard :
- remplissage des pommettes ou des arcades pour la plénitude du visage
- laser des paupières inférieures pour lisser l’aspect fripé de la peau
- lifting temporal pour remonter les sourcils
- botox entre les sourcils pour traiter les rides du lion
- lifting médio facial pour diminuer les cernes


2. CONDITIONS PREALABLES A L’INTERVENTION


Un bon état de santé physique et psychologique est nécessaire. En cas d’anesthésie générale le bilan pré-opératoire est obligatoire, et doit être effectuer à la clinique dans les semaines qui précèdent l’intervention. Il comprend une consultation par le médecin anesthésiste et des examens sanguins. Selon les cas un examen ophtalmologique est recommandé. L’arrêt du tabac est vivement conseillé.


3. L’INTERVENTION CHIRURGICALE ET L’HOSPITALISATION


La patiente est hospitalisée la veille ou le matin de l’intervention. Le chirurgien prend les photos et trace les dessins pré-opératoires. L’intervention se déroule sous anesthésie locale, sous neurolept analgésie, ou anesthésie générale . La durée de l’intervention est d’environ 15 minutes par paupière. Ensuite, la patiente est placée en salle de réveil pendant environ une heure. L’hospitalisation est facultative en cas d’anesthésie locale.


4. LES SUITES OPERATOIRES


Immédiatement après l’intervention, il est parfois utile de recouvrir les paupières d’un masque glacé pour éviter les ecchymoses post opératoires. Les pansements sont situés uniquement sur les paupières et ne gênent pas la vue. Aucun soin n’est nécessaire. Les fils et les pansements sont retirés vers le 6ème jour. L’éviction sociale et professionnelle est d’une semaine environ.

Le gonflement post opératoire et les ecchymoses disparaissent en une à deux semaines selon les patients. Le maquillage est possible après une semaine. Une pommade hydratante peut être appliquée dès l’ablation des fils. Un collyre antiseptique est parfois prescrit. Des consultations à 1 mois, 3 mois et un an permettent de juger de l’évolution du résultat.


5. CICATRICES et RESULTAT


Le résultat est acquis après un mois.

Les cicatrices de cette chirurgie sont quasi invisibles mais les cicatrices sont une séquelle obligatoire de toute chirurgie. Leurs situations (coloration, épaisseur, longueur,...) vous seront expliquées en consultation. L’évolution des cicatrices sur les paupières dure de 2 à 3 mois. Elles sont fréquemment rouges et indurées au cours des premiers mois.

La qualité de cicatrisation dépend de la technique chirurgicale et de facteurs propres à chaque patiente (tabagisme, âge, origine ethnique, type de peau...). Leur massage permet d’accélérer leur évolution. La disposition des cicatrices est variable selon les patientes et vous sera précisée par le chirurgien.


6. LES COMPLICATIONS


Toute intervention chirurgicale, sous anesthésie, comporte des risques dont l’énoncé est une obligation légale. Ces complications sont très rares et dépendent de l’état général du patient, et de la complexité de l’intervention; elles sont majorées par le tabagisme.

Il existe des complications locales, qui peuvent être constatées immédiatement après l’intervention :
- allergie au pansement (qui doit donc être retiré)
- epanchement de lymphe
- hématome (dont l’importance peut imposer une intervention en urgence)
- désunion de la cicatrice
- infection
- nécrose cutanée
- conjonctivite, diplopie, anomalie de l’ouverture ou de la fermeture des yeux

Les complications générales dépendent plutôt de l’anesthésie ou de l’installation :
- parésie des membres
- phlébite
- embolie pulmonaire
- allergie aux produits anesthésiques
- arrêt cardiaque

Les complications peuvent allonger la durée d’hospitalisation, de soins et d’arrêt de travail.

Les séquelles à distance de l’intervention sont exceptionnelles :
- douleurs
- sensations de picotements
- diminution ou perte de la sensibilité de la peau
- anomalie de la cicatrice (hypertrophie, chéloide, dyschromie, kyste, élargissement...)
- hyper pigmentation de la peau
- oedème
- anomalie de l’ouverture ou de la fermeture des yeux
- cécité
- larmoiement, sécheresse oculaire


7. REMARQUES


En cas de résultat insuffisant (asymétrie entre deux cotés, aspect irrégulier de la peau...), une retouche chirurgicale sous anesthésie locale et sans hospitalisation, apporte généralement toute satisfaction.


8. CONCLUSION


Cette note d’information a pour but de vous informer clairement sur votre intervention. C’est une obligation légale du chirurgien. Tout point peut être précisé à votre demande. L’avis d’autres chirurgiens peut vous aider à prendre votre décision.

Imprimer